Jérôme GELES

 

Jerôme Gelès was born, works, and lives in Paris. He was a student in the Ecoles des Beaux-Arts of Paris in the Tadashi Kawamata’studio.

 

By his structures, his mobiles, and his assembling Jérôme Gelès express himself in the occupation of space and its animation.

 

Cogs, mechanics, umbrella, old televisions, boxes or other packaging… those sculptures built on traces of the consumer society also question our relationship with modernity.

 

Aerial winged shapes put themselves into motion owing to the forces and the flow of nature like wind and gravity. Thanks to their paper sails, they float slowly in the interior space above the ground, like a soothed breathing.

 

For plenty of his sculpture the white in a white background is set as an ideal, as clearness, as lightness found in the suspensions where the transparency plays with light.

 

Jérôme Gelès was exhibited in the Palais de Tokyo in Paris, au Carreau du Temple, in 2014 D’Days and is exhibited in the gallery Virgile Legrand.

 

 

 

Jérôme Gelès est né, travaille et vit à Paris. Il a été élève à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris dans l’atelier de Tadashi Kawamata.

 

C’est par ses structures, ses mobiles et ses assemblages que Jérôme Gelès s’exprime dans l’occupation de l’espace et de son animation.
Rouages, pièces de machines, ombrelle, vieux téléviseurs, boites ou autres emballages… ces sculptures construites avec les traces de la société de consommation questionnent aussi notre rapport avec la modernité.

 

Des formes aériennes ailées se mettent en mouvement par les forces et les flux de la nature comme le vent et la gravité. Grâce à leurs voiles de papier, elles flottent lentement dans l’espace intérieur au-dessus du sol, comme dans une respiration apaisée.

 

Pour nombre de ses sculptures le blanc dans un décor blanc est une forme d’idéal, de netteté, de légèreté que l’on retrouve dans les suspensions où le diaphane joue avec la lumière.

 

Jérôme Géles a exposé ses œuvres au Palais de Tokyo à Paris, au Carreau du Temple, au D’Days, et expose à la galerie Virgile Legrand.